VIDEO. "Il n'y a pas de tension", lance Gérard Collomb après les critiques sur le budget des armées

"Peut-être peut-il y avoir, sur un problème budgétaire, un désaccord, mais c'est la période qui veut ça", a estimé le ministre de l'Intéireur avant le début du défilé du 14-Juillet.

Désamorcer la polémique à tout prix. Quelques minutes avant le début du défilé militaire du 14-Juillet, le ministre de l'Intérieur a balayé les critiques en interne sur le budget des armées. "Il n'y a pas de tension, a lancé Gérard Collomb sur les Champs-Elysées. "Peut-être peut-il y avoir, sur un problème budgétaire, un désaccord, mais c'est la période qui veut ça." La veille, le président Emmanuel Macron a rappelé les militaires à l'ordre, martelant qu'il était leur "chef" et promettant dès 2018 une hausse de l'effort de défense.

Au moins 850 millions d'euros d'économies

"Nous savons que le pays est dans une situation économique difficile et qu'il faut faire un certains nombre d'économies", a expliqué Gérard Collomb. Jeudi 13 juillet, Emmanuel Macron a aussi annoncé une hausse du budget des armées en 2018, après les économies d'au moins 850 millions d'euros annoncées mardi pour cette année. Il a aussi réaffirmé son engagement de porter l'effort de défense à 2% du produit intérieur brut (PIB) en 2025. Le budget des armées s'élèvera alors à 50 milliards d'euros, contre 32,7 milliards en 2017 et 34,2 milliards annoncés jeudi pour l'an prochain.

Le ministre de l\'Intérieur, Gérard Collomb, le 14 juillet 2017 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, le 14 juillet 2017 à Paris. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)