Tribune des militaires : le chef de l’état-major des armées veut des sanctions

Publié Mis à jour
Tribune des militaires : le chef de l’État-major des armées veut des sanctions
France 3
Article rédigé par
P.Mauger - France 3
France Télévisions

Une semaine après la publication d’une tribune signée par des généraux dans "Valeurs Actuelles" qui a fait polémique, le chef d’état-major des armées s’est exprimé, mercredi 28 avril, et promet des sanctions. 

François Lecointre, le chef d’état-major des armées, s’est exprimé mercredi 28 avril suite à la polémique suscitée par une tribune signée notamment par des généraux à la retraite dans Valeurs Actuelles. "Il ne cache plus sa colère, il se dit même révulsé par ce texte signé par 8 000 soldats", explique la journaliste Peggy Mauger, en direct du ministère des armées jeudi 29 avril. Certains signataires de la tribune, des militaires toujours en activité, risquent des sanctions administratives. "On en a compté 18 parmi les signataires (...) et plus le militaire sera gradé plus la sanction sera lourde et préjudiciable pour sa carrière", précise la journaliste.

Une procédure exceptionnelle 

Les généraux de deuxième section retraités qui ont signé ce texte sont soumis eux-aussi à un devoir de réserve, car ils peuvent toujours être appelés pour des missions. "On en a recensé 25 parmi les signataires (...) ils seront tous convoqués devant un conseil militaire supérieur, c’est une procédure très exceptionnelle qui peut aller jusqu’à leur radiation, c’est d’ailleurs ce que souhaite l’état-major des armées", conclut Peggy Mauger. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.