Tir accidentel en Charente : une enquête a été ouverte

Deux personnes ont été blessées par un tir accidentel d'un sniper, lors d'un discours présidentiel en Charente ce mardi 28 février.

France 2

Le président de la République François Hollande est en plein discours, à l'occasion de l'inauguration de la Ligne à Grande Vitesse Tours Bordeaux ce mardi 28 février, lorsque soudain, un coup de feu retentit dans le fond de la salle. "J'espère qu'il n'y a rien de grave", réagit le chef d'État à l'entente du bruit. Les quelques secondes qui suivent marquent un flottement dans la salle. Puis, François Hollande reprend et tente de rassurer l'audience : "Je ne pense pas", déclare le président au milieu d'un silence troublant.

Un tir accidentel de la part d'un sniper

François Hollande reprend alors son discours. Pourtant, à quelques mètres, deux personnes ont été blessées. L'une d'elles, un ouvrier, a reçu la balle dans la jambe. Ces jours ne sont pas en danger. L'autre blessé est un serveur, il souffre de légère contusion : la balle lui a éraflé le mollet. Le coup de feu était accidentel et provient d'un toit où était positionné un sniper. Il aurait trébuché en voulant changer de position. Le président a poursuivi son discours jusqu'à la fin, puis s'est rendu au chevet des deux personnes blessées. Le procureur de la République a été saisi et une enquête a été ouverte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de François Hollande lors de son discours à Villognon, en Charente, le 28 février 2017
Capture d'écran de François Hollande lors de son discours à Villognon, en Charente, le 28 février 2017 (FRANCE TELEVISIONS)