Tchad : un militaire français de la force Barkhane meurt dans un accident lors d'une intervention de maintenance

Andy Fila, âgé de 25 ans et père d'un enfant, appartenait au 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste de Toulouse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le brigadier-chef Andy Fila, sur une photo non datée diffusée par l'Etat-Major des armées. (ETAT-MAJOR DES ARMEES)

Un soldat français de la force Barkhane est mort, vendredi 31 juillet, au Tchad, dans un accident survenu lors d'une intervention de maintenance, indique l'Etat-major des armées dans un communiqué. Le militaire, âgé de 25 ans et père d'un enfant, appartenait au 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste de Toulouse.

Andy Fila avait été déployé à plusieurs reprises dans des opérations extérieures. Déjà envoyé au Mali en 2016, il y était retourné en juin.

"Explosion accidentelle d'une bouteille de gaz"

"Alors qu'il effectuait une intervention de maintenance sur un groupe frigorifique de la base de Kossei à N'Djamena au Tchad, le brigadier-chef, électromécanicien frigoriste de la force Barkhane est mortellement touché par l'explosion d'un équipement",relate  le ministère des Armées, qui ajoute qu'il est mort "des suites de ses blessures", malgré l'intervention des secours. "Alors qu'il réalise une opération de soudure, il est grièvement blessé par l'explosion accidentelle d'une bouteille de gaz", précise un communiqué de l'Armée de Terre. Une enquête de la gendarmerie est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.

"Le chef d’état-major des armées, le général d’armée François Lecointre, s’incline avec une profonde tristesse devant la mémoire de ce militaire mort en opérations. Ses pensées accompagnent sa famille, ses frères d’armes, en particulier ceux blessés au cours de cette opération, et tous leurs proches", conclut le communiqué. La ministre des Armées, Florence Parly, parle d'un seul "militaire également blessé lors de ce drame".

L'opération Barkhane compte autour de 5 100 soldats. Au total, 43 soldats français sont morts au combat dans les opérations Serval (2013) et Barkhane (depuis 2014), selon l'état-major. Mais ce décompte n'intègre pas les accidents.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.