Soldat tué au Mali : un hommage national sobre rendu à Maxime Blasco

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Soldat tué au Mali : un hommage national sobre rendu à Maxime Blasco
France 3
Article rédigé par
J. Debraux, L. Berbey, R. Mathe, P.-M. de la Foata - France 3
France Télévisions

La cérémonie d’hommage national au sergent Maxime Blasco a été très sobre, mercredi 29 septembre, comme l’aurait souhaité le soldat tué au Mali vendredi. Sa veuve a demandé à être mariée à son compagnon à titre posthume.

Coiffé du béret que portait son père, Ethan, 8 ans, a pris place aux côtés de sa maman dans la cour des Invalides à Paris, mercredi 29 septembre. Emmanuel Macron salue Alexandra, la compagne du sergent Maxime Blasco, puis se dirige vers les parents du soldat, particulièrement émus. Au rythme cadencé des tambours, portée par ses frères d’armes du septième bataillon de chasseurs alpins, la dépouille de Maxime Blasco entre dans la cour d’honneur.

"Un désir que l’on avait"

Dans un silence chargé d’émotion, le chef de l’État décore le militaire, à titre posthume. À la fin de cet hommage, le petit garçon, pupille de la nation, suit le cercueil de son père, en tenant fermement la main de sa maman. Avant la cérémonie, elle avait fait une demande solennelle au chef de l’État. "J’ai demandé à pouvoir être mariée à titre posthume à Maxime. C’était un désir que l’on avait", a-t-elle expliqué à RTL.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.