Sentinelle : faut-il revoir le dispositif ?

La lutte contre le terrorisme passe aussi par la réorganisation du dispositif Sentinelle. Les patrouilles seront désormais plus mobiles.

France 2

Les Français s'y sont habitués, mais l'opération Sentinelle va changer. Et ce, dès les prochains jours. Plus mobiles, plus réactives, voici les dernières consignes données par le gouvernement. Le nombre de soldats reste le même, 7 000. Jusqu'à présent ils étaient tous affectés à un site touristique ou à une ville. Ce sera toujours le cas pour la moitié de l'effectif. L'autre moitié sera considérée comme mobile, capable d'aller n'importe où en France pour répondre à un besoin.

Braderie de Lille

Première application : la braderie de Lille dans 10 jours. L'année dernière elle avait été annulée, jugée trop risquée. Cette année deux millions de personnes sont attendues, une quarantaine de rues seront sécurisées. Autre objectif : éviter que les soldats ne deviennent des cibles faciles, stationnées toujours au même endroit. C'est la leçon des six attaques perpétrées en deux ans, notamment à la tour Eiffel, au Louvre ou à Notre-Dame. La dernière, c'était il y a 10 jours à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le dispositif Sentinelle mobilise 7 000 militaires en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015. 
Le dispositif Sentinelle mobilise 7 000 militaires en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015.  (IAN LANGSDON / AFP)