Sécurité : retour des agents de proximité

Promesse de campagne, la sécurité du quotidien va faire son retour dans plusieurs quartiers d’ici 2020. Elle aura pour principal but de faire de la prévention.

Voir la vidéo

Emmanuel Macron l’avait promis lors de sa campagne, elle arrive. La police du quotidien va être lancée dans 60 quartiers d’ici 2020. Pour les forces de l’ordre, il s’agira surtout d’effectuer un travail de prévention et délaisser la politique du chiffre. Cette police ira principalement dans les quartiers sensibles à l’image de Planoise à Besançon, ou du quartier des Tarterêts, une cité de Corbeil-Essonnes. Des cités marquées par un quotidien de trafic en tout genre (drogue notamment) et hostilité envers les forces de l’ordre.

Des renforts

C’est le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb qui a présenté jeudi ce dispositif. Chaque unité recevra un renfort de 15 à 30 policiers avec, en tout, 2.000 postes de fonctionnaires créés. Pour les syndicats cependant, il n’y a rien de nouveau : "Apporter la sécurité en fonction du territoire, c’est du réchauffé, ça s’appelle les ZSP que Valls avait mis en place à l’époque", déplore Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d’Alliance Police nationale. Au ministère, on met en avant une augmentation substantielle des effectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers patrouillent dans un quartier de Toulouse (Haute-Garonne), le 2 juin 2017.
Des policiers patrouillent dans un quartier de Toulouse (Haute-Garonne), le 2 juin 2017. (MAXPPP)