Sécurité : l'entraînement des recrues du Raid

Les effectifs de l'unité d'élite de la Police sont amenés à augmenter. Immersion au coeur des tests de recrutement du Raid.

FRANCE 2

Pour intégrer le Raid, mieux vaut être courageux. Monter un immeuble de cinq étages en moins de cinq minutes, il ne faut pas avoir peur du vide. C'est une unité d'élite en première ligne dans la lutte contre le terrorisme. En 2015, ce sont eux qui avaient libéré les otages de l'Hyper Cacher à Paris.

Une dimension physique indispensable

Pour faire partie de cette force d'intervention, il faut être policier et réussir sept jours de tests intensifs. 58 candidats se sont entraînés depuis des mois. L'un des premiers tests, c'est la force : en cas de blessure, il faut être capable de porter un de ses partenaires lourdement équipés. "Les tests que l'on fait sur cette semaine-là sont multiples et variés. Vous avez une trentaine de tests différents qui nous permettent, à l'issu, d'établir les profils que l'on recherche. Pas que des gros bras forcément, mais avec une dimension physique indispensable", explique un formateur. Même épuisés, les candidats doivent avoir les bons réflexes. Aucune femme n'a réussi à ce jour ces tests de sélection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des hommes du Raid à l\'aéroport d\'Orly (Val-de-Marne), le 18 mars 2017.
Des hommes du Raid à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), le 18 mars 2017. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)