Sécurité : de nouvelles caméras-piétons pour les policiers et les gendarmes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sécurité : de nouvelles caméras-piétons pour les policiers et les gendarmes
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La vidéo est un recours de plus en plus fréquent dans les affaires d'agression. Les gendarmes et policiers vont progressivement être équipés de caméras-piétons nouvelle génération. 30 000 sont attendues d'ici la fin de l'année 2021.  

C'est le nouvel outil indispensable pour les policiers et les gendarmes : la caméra-piéton. Les forces de l'ordre de Tourcoing (Nord) viennent d'en recevoir. "On la déclenche si on sent qu'il y a une animosité envers nous, ou si l'individu peut être à un moment dangereux ou porter atteinte"témoigne un gendarme anonyme. Lorsqu'il déclenche la caméra, les officiers doivent en informer la personne contrôlée. Le dispositif est censé apaiser dans un contexte de tensions entre les forces de l'ordre et les citoyens. "C'est très bien", affirme un passant. "Ça permettra de remettre les choses en place", assure un autre.

Un dispositif qui ne fait pas l'unanimité

Le dispositif rassure la population et les policiers lorsqu'ils sont en intervention. "On peut avoir tout de suite les images et on n'est pas mis en porte-à-faux", confie une policière. Les images sont obligatoirement transmises lors du retour au commissariat, où elles sont conservées six mois, sauf en cas de procédure judicaire. Mais le dispositif ne fait pas l'unanimité, les citoyens ne pouvant par exemple par s'opposer à être filmés. "Ce sont les policiers qui choisissent, quand, comment, dans quel contexte" la caméra est activée, explique Me Patrick Lambert, avocat au barreau de Lille. "Et ça devient finalement un élément à charge là où, dans l'esprit, ça devrait être une garantie pour tous."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.