Sciences : quand l’armée se robotise pour réduire les risques humains

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Sciences : quand l’armée se robotise pour réduire les risques humains
franceinfo
Article rédigé par
J. Debraux, G. Le Goff, S. Lacombe - franceinfo
France Télévisions

L’armée lorgne sur les robots de Shark Robotics, le leader français de la robotique terrestre. Pour le 14-Juillet, des engins vont défiler sur les Champs-Élysées.

Ils sont capables d'intervenir en urgence, au cœur du danger, parfois sous des températures extrêmes. Les robots de Shark Robotics sont des appareils très mobiles et ultra-modernes fabriqués à La Rochelle (Charente-Maritime). Ce jour-là, un ingénieur perfectionne un robot démineur, conçu pour les forces spéciales, afin de détecter des engins explosifs. "Cette pince peut manipuler des colis ou des sacs piégés pour pouvoir écarter l'homme du risque à tout moment", explique Steven Bureau.  

Moins de risque humain

L'un de leurs robots, le Colossus, a déjà largement fait ses preuves sur le terrain. La machine est notamment intervenue lors de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame, le 25 avril 2019. Piloté à distance, le robot a permis aux sapeurs-pompiers de gagner de précieuses minutes sans prendre de risque humain. Shark Robotics est le leader français de la robotique terrestre. Leurs machines, qui avaient déjà défilé le 14 juillet 2019, seront de retour sur les Champs-Élysées le 14 juillet prochain. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.