Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Retraites des policiers : le gouvernement prendra en compte "la dangerosité" du métier, annonce Christophe Castaner

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 9 min.
Marche des policiers : "il y a une colère que je comprends et que j'entends", assure Christophe Castaner
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner était l'invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 2 octobre. 

Les policiers organisent "une marche de la colère". Une vingtaine d'organisations syndicales ont appelé à manifester mercredi 2 octobre. "Les mobilisations n'empêcheront pas les policiers d'être partout présents sur leur travail. En même temps, il y a une colère que je comprends et que j'entends", assure Christophe Castaner sur le plateau des "4 Vérités" de France 2 mercredi matin. "Le budget de la police nationale aura augmenté, depuis que nous sommes aux responsabilités, de plus d'un milliard d'euros. Dans le budget que je vais présenter dans quelques jours, il augmente de 5,3%", détaille le ministre de l'Intérieur. "Il y aura 1 398 équivalent temps plein dans la police l'année prochaine", ajoute-t-il. 

"La dangerosité du métier est liée au fait de porter une arme"

Sur les revendications des policiers concernant les retraites, Christophe Castaner rappelle "qu'il y aura une modification de leur régime comme pour tous les Français, mais il y aura la prise en compte de la dangerosité du métier de policier". "La dangerosité du métier est liée au fait de porter une arme", précise-t-il. La liste des produits toxiques de l'incendie de l’usine Lubrizol classée Seveso à Rouen a été publiée. "Il nous faut sur ce sujet rassurer. Il y a une angoisse, il nous faut y répondre par la transparence", assure l'ancien délégué général de La République en marche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.