Oise : des chasseurs vigilants épaulent la gendarmerie

Dans l'Oise, la gendarmerie sera bientôt épaulée par 200 chasseurs, dont la mission consistera a alerter en cas de problèmes dans les zones forestières. Mais certaines associations s'inquiètent de ces civiles en armes. 

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce sont des hommes de terrain, habitués à parcourir des vastes zones rurales et à explorer les forêts et les sous-bois. Dans l'Oise, ils sont près de 8 000 chasseurs. 150 d'entre eux ont été sélectionnés pour former un réseau de "chasseurs vigilants". Selon la gendarmerie, ce réseau à déjà fait preuve de son efficacité.

Un premier bilan prévu au bout de deux ans d'expérience

Des civils armés peuvent-ils être promus auxiliaires de gendarmerie ? Le président de la fédération des chasseurs de l'Oise, Guy Harlé D'Ophove, se veut rassurant. Mais l'association 30 millions d'amis n'est pas du même avis : ils s'interrogent sur la validité de la convention passée entre les chasseurs et les autorités. Dans un café de Beauvais (Oise), les clients sont plutôt en faveur des chasseurs. L'expérience des "chasseurs vigilants" est prévue sur une période de deux ans, à l'issue de laquelle un premier bilan sera établi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chasseur à Locquignol (Nord), le 27 novembre 2017. Image d\'illustration. 
Un chasseur à Locquignol (Nord), le 27 novembre 2017. Image d'illustration.  (MAXPPP)