Mortiers d'artifice : vers une interdiction définitive de la vente au public

Le ministre de l'Intérieur souhaite interdire la vente des mortiers d'artifice. Ces charges explosives sont de plus en plus souvent détournées par les délinquants.

France 3

Des mortiers d'artifice ont été utilisés pour attaquer le commissariat de la cité du Bois-l'Abbé dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 octobre  à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé lors d'une visite au commissariat dimanche 11 octobre qu'il souhaitait en interdire la vente au public. "Elles peuvent tuer et il faut qu'aujourd'hui que nous arrêtions cette vente sur Internet", a-t-il déclaré. 

Des détournements de plus en plus fréquents 

Ces mortiers, vendus pour faire la fête, sont de plus en plus souvent détournés par les délinquants. En théorie, la législation interdit déjà la vente de mortiers d'artifice aux particuliers sans agrément. Il est toutefois possible de se procurer de quoi les fabriquer sur Internet en quelques clics et pour seulement quelques euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mortiers d\'artifice : vers une interdiction définitive de la vente au public 
Mortiers d'artifice : vers une interdiction définitive de la vente au public  (France 3)