Militaires tués : les commandos des forces spéciales, des soldats d'exception

L'expert en stratégie militaire Pierre Servent revient sur la qualité des soldats qui font partie des forces spéciales.

FRANCE 2

Lors de la cérémonie en hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux cercueils étaient portés par des hommes en treillis, dont le visage était masqué pour des raisons de sécurité. Et pour cause, ils font partie du commando Hubert des forces spéciales, comme les deux soldats tués au Burkina Faso. Une section d'élite, parmi ce qui se fait de mieux en matière de soldats dans le monde. 

Un physique de haut niveau, un mental à toute épreuve

"Ce sont des athlètes, des sportifs de très haut niveau", indique en plateau Pierre Servent, expert en stratégie militaire. "Ils sont sélectionnés durement pour avoir un mental très fort, très puissant. Vous comprenez bien que les missions, que ce soit au Levant ou en Afrique, c'est extrêmement difficile (...) Ça demande d'avoir un physique formidable et un mental pour assurer la mission jusqu'au bout", décrypte l'expert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires de la base française de Gao au Mali, en août 2018. 
Des militaires de la base française de Gao au Mali, en août 2018.  (FRED MARIE / HANS LUCAS / AFP)