Cet article date de plus d'un an.

Militaires tués au Mali : le ministère des Armées endeuillé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Militaires tués au Mali : le ministère des armées endeuillé
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Treize militaires ont perdu la vie au Mali dans un accident d'hélicoptères, lundi 25 novembre. Il s'agit du bilan humain le plus lourd de l'armée depuis des décennies. Au ministère des Armées, le temps est au recueil. Le point sur place avec la journaliste Stéphanie Perez.

Lundi 25 novembre, 13 militaires français ont trouvé la mort à la suite d'une collision accidentelle entre deux hélicoptères au Mali. Un bilan d'une gravité exceptionnelle, puisqu'il s'agit de l'accident le plus meurtrier au cours d'une seule et même opération de l'armée française depuis 36 ans. En duplex du ministère des Armées à Paris, la journaliste Stéphanie Perez fait état de "beaucoup d'émotions au sein du corps militaire après cet accident".

Un dernier accident qui remonte à 2018

Le dernier accident dans le cadre militaire remonte à 2018. Dans le Var, deux hélicoptères de l'école de l'armée de l'air étaient entrés en collision. Il y avait eu cinq morts parmi les soldats. La ministre des Armées Florence Parly doit s'exprimer mardi dans l'après-midi aux côtés du chef d'État-major des armées. "En attendant, une enquête a été ouverte", conclut Stéphanie Perez.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.