Cet article date de plus d'un an.

Militaires français tués au Mali : un drame qui remet en cause la présence française ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Militaires français tués au Mali : un drame qui remet en cause la présence française ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le bilan des 13 militaires tués au Mali, lundi 25 novembre, est le plus lourd en termes de pertes humaines de l'armée depuis des décennies. Sur le plateau du 13 Heures, le journaliste Étienne Leenhardt fait le point sur la situation.

L'accident d'hélicoptères qui a coûté la vie à 13 militaires français au Mali a endeuillé pas moins de quatre régiments. "C'est tout simplement le bilan le plus lourd au cours d'une seule et même opération de l'armée française depuis 36 ans, avec l'attentat contre l'immeuble du Drakar à Beyrouth en 1983, pendant la guerre du Liban. 58 soldats y avaient trouvé la mort", explique Étienne Leenhardt sur le plateau du 13 Heures. Ce drame peut-il remettre en question la politique française au Sahel ? "Certainement pas sous le coup de l'émotion", affirme le journaliste.

Une double mission pour l'armée française

"Chaque fois que l'on pose la question aux autorités françaises, la réponse est toujours la même et elle est double : si la France n'était pas intervenue en 2013 et si elle n'était pas présente depuis, certains États africains se seraient littéralement effondrés. Ensuite, combattre le terrorisme là-bas, c'est aussi protéger la population en France. Cependant, les autorités sont lucides, malgré l'intervention française, les zones touchées par ces actions terroristes ne cessent de s'étendre", poursuit Étienne Leenhardt.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.