Marine nationale : dans les coulisses du sous-marin nucléaire "Suffren"

La France n'avait pas lancé un nouveau sous-marin depuis une décennie. Le président de la République a inauguré à Cherbourg (Manche) le "Suffren", un submersible dernier cri. Les équipes de France 2 ont pu monter à bord.

FRANCE 2

C'est la levée des couleurs pour l'équipage du Suffren, le tout premier sous-marin à propulsion nucléaire de dernière génération. Sa conception aura nécessité dix années de travail. Le mastodonte de 99 m et de 5 300 tonnes avance à 30 m par heure. Il va mettre 48 heures à sortir de la rade. Son coût ? Plus de 1 milliard d'euros. Ce bijou technologique est très sécurisé afin d'éviter toute velléité d'espionnage industriel par une autre nation.

700 000 pièces assemblées cachées dans les coursives

La technologie a bien changé depuis 1967, date de mise à l'eau du Redoutable, premier sous-marin nucléaire français. L'équipage du Suffren, composé de 60 hommes, va cohabiter dans un espace exigu. La cabine de 4 m2 du commandant paraît spartiate, mais elle constitue l'espace le plus luxueux du sous-marin. 700 000 pièces assemblées et 2 km de câbles sont cachés dans les coursives du bâtiment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Suffren\", premier sous-marin d\'attaque de la classe Barracuda, a été lancé par Emmanuel Macron le 12 juillet 2019 à Cherbourg (Manche).
Le "Suffren", premier sous-marin d'attaque de la classe Barracuda, a été lancé par Emmanuel Macron le 12 juillet 2019 à Cherbourg (Manche). (LUDOVIC MARIN / AFP)