Mali : deux militaires français trouvent la mort dans une explosion

Deux militaires français ont été tués dans l'explosion d'une mine artisanale au Mali ce mercredi 21 février. Cela porte à 21 le nombre de décès de militaires français depuis le début de l'opération Barkhane en 2013.

France 3

Ils s'appelaient Émilien Mougin et Timothée Dernoncourt. Tous deux étaient rattachés au premier régiment de Spahis de Valence (Drôme), où l'émotion est très forte. Les deux militaires ont perdu la vie dans le désert malien. Ils étaient engagés dans le cadre de l'opération Barkhane. Dans la matinée du 21 février, alors qu'ils contrôlent une zone proche de Gao, une mine artisanale explose au passage de leur véhicule blindé. Le président de la République a présenté ses condoléances aux proches des victimes.

4000 soldats dans le Sahel

Aujourd'hui, 1600 soldats français sont engagés au Mali, 4000 dans tout le Sahel. Dans le désert, ils traquent les jihadistes : les affrontements sont réguliers, les guets-apens fréquents. Ces deux nouveaux décès portent à 21 le nombre de militaires tués depuis le lancement de l'opération en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats français de l\'opération Barkhane effectuent une mission de surveillance à Gao (Mali), le 13 janvier 2017.
Des soldats français de l'opération Barkhane effectuent une mission de surveillance à Gao (Mali), le 13 janvier 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)