Les services de secours formés aux premiers soins d'urgences psychologiques

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

C’est une méthode unique au monde, qui permet de réduire les risques d’apparition de stress post-traumatique en cas d’accident ou d’attentat. Mis au point par l’armée israélienne, pour la première fois, le protocole des « 6C » est enseigné à des médecins, pompiers et infirmières à l’école du feu de Jarnac, en Charente.#IlsOntLaSolution

Le protocole 6C a été développé en 2017 par un spécialiste israélien de la santé mentale, le docteur Moshe Farchi. Préoccupé par la gestion du stress-post traumatique, ce praticien a développé une méthode originale qui permet d’apporter les premiers soins psychologiques en rééquilibrant la réflexion et les émotions dans le cerveau. Concrètement, les secouristes vont chercher à sortir la victime de sa sidération après un choc pour qu’elle redevienne réactive et prenne les bonnes décisions, pour par exemple se mettre à l’abri lors d’une catastrophe naturelle. « Lors d’un événement violent, certaines personnes sont incapables d’agir même si elles ne sont pas blessées physiquement, leur cortex préfrontal, siège de différentes fonctions cognitives est quasiment éteint. Il faut donc réactiver les victimes en leur parlant avec des questions ouvertes » explique le docteur en psychologie, Emmanuel Halioula, qui encadre la formation.

Prévenir le stress post-traumatique

Une technique neuroscientifique à destination des pompiers, des infirmières mais aussi de policiers venus de toute la France. Souvent confrontés à des personnes, qui ont assisté à des actes violents ou sont eux-même victimes d’une agression ou d’un accident, la méthode 6C, permet de mieux gérer leur état émotionnel. La méthode a déjà été adoptée par l’armée américaine et en Allemagne. Dans l’Hexagone, des institutions comme la SNCF se montrent très intéressées par cette technique qui permet de faire basculer en quelques minutes, une personne du statut de victime a celui de survivant et ensuite d’aidant. Une expérimentation sera menée à partir du mois d’août.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.