Les militaires tués célébrés partout en France

La Marseillaise a résonné mardi 14 mai aux Invalides à l’occasion de l’hommage rendu aux deux soldats qui ont donné leur vie pour sauver des otages français au Burkina Faso.

France 3

L’émotion était forte mardi 14 mai à Paris lors de l’hommage rendu aux deux soldats qui ont donné leur vie pour sauver des otages au Burkina Faso. La France a salué la mémoire de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, décorés de la Légion d'honneur à titre posthume. Les cercueils ont été portés par leurs frères d'armes, aux visages masqués pour conserver leur anonymat et les deux soldats d'élite ont reçu l'hommage de la nation à travers un discours d'Emmanuel Macron. Sur l'esplanade des Invalides, des centaines d'anonymes étaient présents pour saluer la mémoire des héros de la France.

Montagny-les-Lanches pleure son fils

À 600 kilomètres de Paris, en Haute-Savoie, le village de Montagny-les-Lanches pleure son fils Alain Bertoncello. Ils étaient nombreux devant un écran de télévision disposé dans la mairie. "C'est exactement ce qu'Alain était en fait. Toujours le sourire, toujours prêt à aider tout le monde. Je le connais depuis qu'il a un mois", réagit la gorge nouée un habitant de la commune.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron devant les dépouilles des soldats Cédric de Pierrepont Alain Bertoncello, mardi 14 mai 2019, lors de l\'hommage qui leur a été rendu aux Invalides.
Emmanuel Macron devant les dépouilles des soldats Cédric de Pierrepont Alain Bertoncello, mardi 14 mai 2019, lors de l'hommage qui leur a été rendu aux Invalides. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)