Cet article date de plus de cinq ans.

Les candidatures pour intégrer la police explosent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Les candidatures pour intégrer la police explosent
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après les attentats du 13 novembre, François Hollande avait annoncé le recrutement de 5 000 policiers et gendarmes pour l'année 2016.

Anaïs a 20 ans et a réalisé son rêve : en septembre, elle a intégré l'école de police de Sens dans l'Yonne. Pour elle devenir gardien de la paix c'était une vocation, une évidence. "C'est un rêve d'enfant. J'ai toujours voulu faire un métier utile à la population et je trouve que c'est un métier qui combine énormément de choses, le contact avec les gens, venir en aide aux gens, c'est vraiment ce qui m'importait", explique Anaïs.

Protéger les civils

Thomas a 27 ans, c'est un ancien militaire. Comme pour d'autres jeunes recrues, les attentats de janvier et de novembre ont renforcé sa motivation à devenir policier. "On est une sorte de rempart pour les civils, pour les gens qui vont travailler tous les jours. Moi c'est pour ça que je suis resté dans ce genre de métier. Trouver ma place dans la société c'est là, en servant mon pays", explique le jeune homme. Avec le recrutement annoncé de 5 000 policiers et gendarmes supplémentaires, l'effectif passera ici de 250 à 350 élèves en septembre. Les élèves de cette promotion seront affectés au commissariat au mois de juin avant la grande vague de renfort pour 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.