Le Charles-de-Gaulle engagé en Irak : le décryptage de France 2

La France a engagé, ce lundi 23 février, son porte-avions nucléaire dans la lutte contre l'organisation jihadiste État islamique afin d'y faciliter les frappes aériennes.

FRANCE 2

La France monstre ses muscles dans le golfe Persique avec le Charles-de-Gaulle. La France a engagé ce lundi 23 février son porte-avions nucléaire dans la lutte contre l'organisation jihadiste État islamique en Irak et au Levant. En se rapprochant des côtes irakiennes, le porte-avions se rapproche de ses objectifs au nord du pays.
Les Rafale n'auront ainsi plus qu'une heure à parcourir pour atteindre leur but. Moins de temps de transit signifie moins de ravitaillement en vol, et surtout plus de temps pour trouver des cibles sur le terrain.

Paris veut affirmer son rôle dans la coalition

Depuis le début de son engagement dans la coalition internationale contre le groupe État islamique, le 19 septembre 2014, l'aviation française n'aurait frappé que 80 objectifs sur le sol irakien. Des avions américains se poseront aussi sur le Charles-de-Gaulle.
L'opération a également une dimension politique : en déployant le porte-avions, Paris cherche à rappeler son rôle de premier plan dans la lutte contre le terrorisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un porte-avions américain USS George H.W. Bush dans le Golfe persique, le 13 juin 2014.
Un porte-avions américain USS George H.W. Bush dans le Golfe persique, le 13 juin 2014. (JUAN DAVID GUERRA / NAVY MEDIA CONTENT SERVICES / AFP)