Cet article date de plus d'onze ans.

L'Allemand Tom Enders va remplacer le Français Louis Gallois à la tête d'EADS

Une vaste restructuration de la direction du géant européen d'aéronautique et de défense, maison mère d'Airbus, place l'Allemand Tom Enders aux commandes à la place du Français Louis Gallois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La direction du géant aéronautique EADS, maison-mère d'Airbus, va passer en juin des mains du Français Louis Gallois à celles de l'Allemand Tom Enders. Jusqu'ici patron d'Airbus, cet ancien officier parachutiste a réussi à sortir l'avionneur de l'ornière des retards de production de l'A380 et a mis fin aux querelles de clan et à la lutte franco-allemande. Il a pu sauver l'avion de transport militaire A400 M et a lancé l'A320 Néo, à basse consommation, damant le pion à Boeing.

Louis Gallois laisse aussi le souvenir du retour à la sérénité. Sa prise de pouvoir en juillet 2006 marque la fin de la chaotique direction bicéphale franco-allemande. Il n'a toutefois pas pu faire rentrer Thales dans le giron d'EADS, finalement passé sous la coupe de Dasault. Proche du parti socialiste, Louis Gallois avait aussi dirigé la SNCF. Patron au train de vie modeste, il a renoncé à la part variable de son salaire au profit d'oeuvres sociales.

Jean-Claude Trichet, ancien gouverneur de la BCE, rejoint aussi EADS en tant qu'administrateur, tandis qu'Arnaud Lagardère devient président du Conseil d'administration.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.