A bord du "Charles-de-Gaulle", Jean Castex estime que "la reconquête de notre souveraineté économique commence sur les mers"

Le Premier ministre a passé la nuit à bord du porte-avions au large de Toulon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, au large de Toulon (Var), le 5 juin 2021. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Il était accompagné de la ministre des Armées Florence Parly. "La reconquête de notre de souveraineté économique et de notre compétitivité commence sur les mers et les océans", a déclaré le Premier ministre Jean Castex samedi 5 juin au matin, à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, au large de Toulon (Var).

La France "s'engage pour la paix, rien ne pourra la faire taire, et si quelque puissance égarée était tentée de s'en prendre à ses intérêts vitaux, qu'elle sache qu'elle devra en payer le prix", a poursuivi le chef du gouvernement, devant quelque 300 marins réunis dans le grand hangar du navire, après avoir passé la nuit à bord du navire.

Ici "on mesure ce que signifie d'être Premier ministre d'un pays comme la France, qui assume ses responsabilités et qui croit en ses valeurs", a-t-il insisté, avant de revenir sur la loi de programmation militaire de 2018, "inédite par son ambition". Selon Jean Castex, le budget militaire sera en moyenne de 40 milliards d'euros par an entre 2019 et 2023, contre 30 à 32 milliards par an de 2007 à 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.