Feuilleton : 20 000 tonnes sur les mers (4/5)

Les équipes de France 2 sont parties aux côtés de la future élite de la Marine nationale pour la mission Jeanne d'Arc.

France 2

Au large de l'Italie, un troisième navire rejoint la mission Jeanne d'Arc : le Var. En pleine mer, il déploie sa pompe à essence et en quelques minutes, des milliers de litres de gazole sont livrés. Tout au long de la mission, la frégate escorte le porte-hélicoptères. Elle est son ombre, sa garde rapprochée. Dans les cales, des centaines d'obus sont prêts à être tirés si l'ordre en est donné. Une puissance de feu pour protéger les intérêts français sur toutes les mers du monde.

Une cantine où tout est calculé

Sur le porte-hélicoptères de la mission Jeanne d'Arc, c'est l'heure de la cantine : 600 repas à envoyer en trente minutes. La légende raconte que c'est dans la Marine que les militaires mangent le mieux. Pourtant le repas n'a rien de luxueux et tout est calculé à l'euro près, y compris les plats de la table du commandant. Compter 3 € par repas, entrée, plat et dessert. À l'issue du déjeuner, une alerte retentit. Un exercice répété sans cesse pour maîtriser l'évacuation, car le danger peut survenir de n'importe où et n'importe quand. La première escale de cette mission se dessine : le Liban et sa capitale Beyrouth.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les équipes de France 2 sont parties aux côtés de la future élite de la Marine nationale pour la mission Jeanne d\'Arc.
Les équipes de France 2 sont parties aux côtés de la future élite de la Marine nationale pour la mission Jeanne d'Arc. (France 2)