Faut-il continuer à commémorer la fin de la première guerre mondiale ?

Egalement baptisé le jour du souvenir, le 11-Novembre est l'occasion d'entretenir la mémoire des poilus tombés pendant la Grande Guerre.

Le Président Hollande dépose une gerbe sur la tombe du soldat inconnu à Paris le 11 novembre 2014.
Le Président Hollande dépose une gerbe sur la tombe du soldat inconnu à Paris le 11 novembre 2014. (FRANCOIS MORI / POOL)
Elus, anciens combattants et drapeaux, le cérémonial est bien rôdé. Les communes françaises qui possèdent un monument aux morts participent, mercredi 11 novembre, à un recueillement national en mémoire des 9,7 millions de soldats tombés lors de la première guerre mondiale. Depuis le 28 février 2012, cette journée permet également de rendre hommage à tous ceux qui sont morts pour la France.

Le 11-Novembre est un jour de souvenir. Il célèbre la signature de l'armistice en 1918, entre les alliés et les forces allemandes, à Rethondes dans l'Oise. Pour la première fois depuis 2012, Nicolas Sarkozy a accepté l'invitation républicaine de François Hollande pour participer aux cérémonies à l'Arc de Triomphe à Paris.

Un sénateur UDI-UC, Vincent Delahaye, a déclaré lundi 9 novembre qu'il voulait déposer une proposition de loi créant un jour de mémoire pour la jeunesse "afin qu'elle se sente mieux concernée et qu'elle sache ce que représente un monument aux morts".

Pour certains, "c'est trop loin, cela fait un siècle", alors que, pour d'autres, "c'est un devoir de mémoire, il faut se souvenir pour ne pas faire les mêmes erreurs".

Est-il normal de célébrer le 11-Novembre ?

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Faut-il continuer à commémorer la fin de la première guerre mondiale ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo