Défilé du 14-Juillet : les dernières répétitions sont studieuses

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Défilé du 14 juillet : les dernières répétitions sont studieuses
Article rédigé par
C.Cuello, L.Bignalet, C.Pary, E.Penot - France 2
France Télévisions

À Paris, on fait les ultimes répétitions de la cérémonie du 14-Juillet. Après une cérémonie restreinte l'an passé en raison du Covid-19, le traditionnel défilé va mobiliser 5 000 militaires pour deux heures de spectacle.

Sur les Champs-Élysées, on fait les dernières répétitions pour la cérémonie du 14-Juillet. Le matin du dimanche 11 juillet, on teste l'imprévu. Voilà le scénario étudié : un blindé vient de tomber en panne, il pourrait paralyser le défilé. Il faut le dégager en un temps record. Aucun grain de sable ne doit perturber la mécanique parfaitement huilée du défilé. Tout doit être millimétré au moment où les troupes passeront devant Emmanuel Macron. "Il faut que tout le monde marche d'un seul pas. C'est un peu comme de la danse, quoi", résume le lieutenant Romain.

Sous le signe de la jeunesse

Pour tous, on observe le souci du détail. Défiler le 14-Juillet, c'est un privilège. À l'honneur, cette année, les forces spéciales européennes qui combattent les djihadistes au Mali. Ils sont Français, Suédois, Estoniens ou Italiens, pas facile de faire défiler ensemble ces soldats de l'ombre. Une innovation cette année : le tableau final sera sous le signe de la jeunesse, composé de 120 garçons et filles fraîchement engagés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.