De plus en plus d’élus agressés en France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
De plus en plus d’élus agressés en France
Article rédigé par
A. Peytout - France 2
France Télévisions

L’agression du maire de Chalifert (Seine-et-Marne) n’est peut-être pas un cas isolé. Des plus en plus d’élus sont victime d’incivilités, comme l’explique le journaliste Alexandre Peytout sur le plateau du 13 Heures.

Givors (Rhône) et Croisilles (Pas-de-Calais) : deux villes qui ont malheureusement en commun des élus qui ont été victimes d’incivilités et d’agressions. Le 9 août dernier, le ministère de l’Intérieur a fait les comptes : 233 agressions d’élus ont été relevées depuis le début de l’année, note Alexandre Peytout, journaliste France Télévisions depuis le plateau du 13 Heures. “Cela correspond à une hausse de 14 % par rapport à la même période”, indique t-il.

383 agressions en 2019

La tendance n’est pas malheureusement pas nouvelle. “L’Etat dénombrait au total 361 agressions d’élus en 2018, 383 en 2019 avec notamment la mort du maire de Signes (Var), l’an dernier, percuté par un camion de chantier qui déchargeait des déchets sur sa commune”, rappelle Alexandre Peytout. Après le drame et l’émotion, une loi a été votée en décembre 2019. Elle prévoit des formations pour les élus et l’obligation de souscrire à une assurance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.