Crise des sous-marins : l'ambassadeur de France en Australie de retour à Canberra

La France avait rappelé ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie "pour consultations" le 17 septembre, après l'annonce de l'annulation par l'Australie d'un contrat record sur l'achat de sous-marins à la France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un sous-marin de Naval Group dans l'océan Atlantique, le 5 juillet 2020. (CINDY MOTET / NAVAL GROUP / AFP)

Un signe d'apaisement. L'ambassadeur de France en Australie, qui avait été rappelé à Paris après l'annulation d'un contrat record de sous-marins français, va rentrer à Canberra, a annoncé mercredi 6 octobre le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

"J'ai désormais demandé à notre ambassadeur de rentrer à Canberra avec deux missions : contribuer à redéfinir les termes de notre relation avec l'Australie à l'avenir (...) et défendre fermement nos intérêts dans la mise en œuvre concrète de la décision australienne de mettre fin au programme des futurs sous-marins", a déclaré Jean-Yves Le Drian lors d'une audition à l'Assemblée nationale.

Philippe Etienne, ambassadeur de France aux Etats-Unis, et son homologue en Australie, Jean-Pierre Thébault, avaient été rappelés à Paris par le Quai d'Orsay le 17 septembre. "Cette décision exceptionnelle [prise par Emmanuel Macron] est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les États-Unis", avait alors justifié le ministère des Affaires étrangères.

Philippe Etienne a lui regagné Washington depuis le 29 septembre. Il s'y était entretenu dès le lendemain avec le conseiller de Joe Biden pour la sécurité nationale, Jake Sullivan, puis avec le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.