Crise des sous-marins australiens : Jean Yves Le Drian appelle les Européens à des "réflexions profondes" et critique à nouveau Washington

Le chef de la diplomatie française a de nouveau dénoncé un "défaut de concertation" des Etats-Unis, durant une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Weimar (Allemange) le 10 septembre 2021. (JENS SCHLUETER / AFP)

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a de nouveau dénoncé lundi 20 septembre, sur le sol américain, un "défaut de concertation" des Etats-Unis dans l'affaire du contrat de sous-marins rompu par l'Australie. Le ministre des Affaires étrangères, qui s'exprimait depuis le siège de l'ONU à New York, a insisté sur la "permanence de réflexes d'une époque que nous espérions révolue", lors d'une conférence de presse.

"Le sujet est d'abord celui de la rupture de confiance entre alliés", et cela "appelle des réflexions lourdes entre Européens", a-t-il ajouté en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU. "Ce qui est en cause aujourd'hui, au-delà de la rupture d'un contrat industriel, la rupture brutale, inattendue, inexpliquée", "ce qui compte là maintenant c'est d'abord la question de la rupture de confiance entre partenaires", a-t-il insisté.

Jean-Yves Le Drian a une nouvelle fois déploré la "brutalité de l'annonce" faite par le président américain Joe Biden, le 15 septembre, d'une nouvelle alliance stratégique avec l'Australie et le Royaume-Uni, qui torpille un mégacontrat de sous-marins français à Canberra (Australie). Cela s'apparente à "la permanence de réflexes d'une époque que nous espérions révolue", a-t-il martelé, dans une allusion claire au mandat de l'ex-président américain Donald Trump.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.