Chine : de nouveaux avions furtifs

Ce mardi 1er novembre, Pékin a dévoilé ses nouveaux avions furtifs, les premiers du genre pour la Chine. Un projet entouré du plus grand secret.

France 2

Mystérieux, entouré du plus grand secret, ce mardi 1er novembre avait lieu le premier vol public du J20, l'avion furtif qui manquait à l'aviation chinoise. Vitesse maximale de 2 400km/h, rayon d'action de 3 500km, ce chasseur est le symbole de la nouvelle puissance militaire chinoise. Forte de 2,4 millions de soldats, la Chine rattrape peu à peu son retard en matière d'équipement. Des croiseurs mieux armés, des avions plus rapides et donc moins détectables, tout cela au service d'un objectif : conforter la conquête en cours des archipels de la mer de Chine, les îles Paracels et Spartlys, revendiquées par Pékin au grand dam de ses voisins.

Des îles stratégiques

Sur ces îlots, l'armée chinoise a multiplié les coups de force comme des opérations éclair sur des rochers inhabités peu à peu transformés en bases militaires. Signe de cette détermination : les navires chinois n'hésitent plus à éperonner les navires-garde-côtes des pays voisins. Ces mers sont très importantes, riches en pétroles et en poissons, stratégiques pour le commerce.

Le JT
Les autres sujets du JT