Charles de Gaulle : révision du porte-avions pour plusieurs mois

La France va poursuivre ses opérations aériennes, mais elles ne se feront plus avec le Charles de Gaulle. Le porte-avions va rejoindre la France, notamment son port d'attache, de Toulon (Var), où il fera l'objet de travaux pour les prochains mois.

Cette vidéo n'est plus disponible

Après plus de 232 jours en mer, des milliers de vols de reconnaissance et de frappes aériennes, le porte-avions Charles de Gaulle finit sa mission. Hier, le vendredi 9 décembre, le Président François Hollande est venu annoncer son retour prochain à Toulon (Var). "Dans quelques jours, le Charles de Gaulle va rentrer à quai, bien sûr, les opérations en Irak et en Syrie vont se poursuivre", a-t-il déclaré.

Une étape obligatoire

Un retour pour le navire amiral prévu de longue date, pour cause de révision. Une étape technique obligatoire, tous les sept ans, qui va immobiliser le porte-avions nucléaire pendant 18 mois. Il faut notamment recharger en barres d'uranium les moteurs à propulsion nucléaire. Un arrêt qui tombe en pleine bataille de Mossoul (Irak), pas forcément au meilleur moment. La guerre contre Daech est également menée depuis des bases aériennes, dites projetées, comme ici aux États-Unis, ou encore aux Émirats Arabes Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Rafale décolle du porte-avions \"Charle-de-Gaulle\" situé en mer Méditerranée, le 29 septembre 2016.
Un Rafale décolle du porte-avions "Charle-de-Gaulle" situé en mer Méditerranée, le 29 septembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)