Burkina Faso : un soldat de l'opération Barkhane retrouvé mort dans son campement, la cause encore inconnue

Le sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau, est mort dimanche. Ce militaire opérait au sein de la force Barkhane depuis novembre. 

Des soldats de l\'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 9 novembre 2019. 
Des soldats de l'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 9 novembre 2019.  (MICHELE CATTANI / AFP)

Un soldat de l'opération française Barkhane, déployée au Sahel pour lutter contre les jihadistes, a été retrouvé mort dans son campement au Burkina Faso, a indiqué le ministère des Armées, lundi 17 février. Le ministère a précisé ne pas connaître l'origine de cette mort. 

Le sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau, dans l'est de la France, est mort dimanche. Ce militaire opérait au sein de la force Barkhane depuis le mois de novembre. "Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues", a indiqué le ministère dans un communiqué. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Renforcement de l'opération Barkhane au Sahel

La force Barkhane vient d'annoncer son passage de 4 500 à 5 100 hommes d'ici fin février, concrétisation de la volonté de la France d'inverser le rapport de forces sur le terrain.

Les groupes jihadistes du Sahel multiplient depuis des mois les attaques, entretenant une insécurité chronique pour les civils et infligeant des pertes régulières aux armées locales. Treize soldats français ont trouvé la mort en novembre au Mali, dans un accident entre deux hélicoptères au combat.