Cet article date de plus de sept ans.

Bouches-du-Rhône : trois personnes en garde à vue après un vol d'armes sur la base aérienne d'Istres

Des "armes de poings" ont été dérobées et deux enquêtes ont été ouvertes.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un Mirage 2000 sur la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône), le 19 février 2015. (MAXPPP)

Des armes, "essentiellement des armes de poing", ont été "soustraites de la base d'Istres" (Bouches-du-Rhône), et trois personnes, dont un militaire, sont en garde à vue, a annoncé vendredi 23 septembre le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux. Le "décompte précis" du nombre d'armes dérobées est en cours.

Les gendarmes de la section de recherche (SR) de Marseille et ceux de la SR de Villacoublay (Yvelines) ont été saisis. Ils entendent actuellement les trois gardés à vue sur la disparition de ces armes à la base aérienne d'Istres. La justice a été "saisie sur la disparition de matériel sensible et d'équipements militaires", précise une source militaire à l'AFP. L'évènement a été "immédiatement déclaré à la justice" et "une enquête de commandement est diligentée par l'armée de l'air pour déterminer les causes et responsabilités".

Selon les informations de France 3 Provence-Alpes, le vol a été commis "dans la nuit du 20 au 21 septembre". Depuis, "une vaste fouille" aurait été menée sur la base militaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.