Avant la retraite, le Rafale est mis à jour pour rester dans le coup

Le nouvel avion de combat européen est la vitrine du Salon aéronautique du Bourget (Seine-Saint-Denis). En 2040, il remplacera l'Eurofighter et le Rafale, qui est actuellement amélioré.

France 3

Lancé à 1 000 km/h au-dessus des nuages, le capitaine Bertrand mène une série d'entraînements sur un Rafale récemment modernisé. La mission avait débuté sur la base aérienne de Mont-de-Marsan (Landes). "C'est vraiment du plaisir", confie le pilote. Le Rafale est entré en service il y a 17 ans. Il fallait donc le moderniser en installant par exemple un système anticollision qui n'existait pas jusqu'ici. "C'est une sécurité complémentaire", commente le soldat.

Simulateurs dernier cri payés par le Qatar

En apparence, le Rafale mis à jour n'a pas changé. Pourtant, il voit mieux, il cible mieux et transporte un nouveau missile longue portée. Le Meteor est capable de frapper une cible dans le ciel à plus de 100 km de distance. Il doit rester capable de porter le premier coup en territoire ennemi. Et pour préserver cette supériorité aérienne, le Rafale doit repasser en atelier presque deux mois. Les techniciens téléchargent de nouveaux logiciels pour faire face à l'évolution des menaces. Tous les pilotes doivent se former, notamment sur des simulateurs tout neufs, pour s'adapter. Coût : un milliard d'euros financé par le Qatar, acheteur de 36 Rafale. Les premiers des 144 Rafale français mis à jour devraient être déployés en opération début 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avions Rafale survolant Le Caire le 21 juillet 2015.
Avions Rafale survolant Le Caire le 21 juillet 2015. (KHALED DESOUKI / AFP)