Attentat : comment sont formés les médecins et infirmiers ?

Dans son 20 Heures, samedi 15 décembre, France 2 vous emmène en immersion dans un stage de formation pour des médecins et infirmiers. L'objectif ? Leur apprendre à travailler en situation d'attentat.

FRANCE 2

Ils sont médecins, infirmiers, tous travaillent pour le SAMU. Ce jour-là, ils sont en formation pratique avec l'armée au Val-de-Grâce à Paris. Un exercice de simulation d'un attentat est organisé. À terre, des étudiants en médecine maquillés, avec de fausses blessures en plastique, très réalistes. Le but de l'exercice ? Appliquer les méthodes de médecine de guerre élaborée par l'armée, qu'ils ont étudiées pendant deux jours.

Être prêt à faire face à un attentat

D'abord, un diagnostic très rapide pour définir les blessés prioritaires. On leur attribut un chiffre pour les identifier. Il faut passer rapidement d'un blessé à l'autre, car celui d'après peut être dans un état plus grave. Trier pour sauver ensuite est un exercice auquel ils ne sont pas habitués. Dans le scénario du jour, les blessés ont reçu des balles. Ces médecins et infirmiers n'ont pas l'habitude de ce type de plaie non plus. Là encore, les militaires leur apportent leur expérience. Ces médecins et infirmiers vont ensuite former leurs collègues ailleurs en France. Le but : être prêt à faire face à un attentat, quel que soit le lieu touché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs personnes se recueillent devant le Bataclan, le 13 novembre 2018, à Paris, trois ans après les attentats.
Plusieurs personnes se recueillent devant le Bataclan, le 13 novembre 2018, à Paris, trois ans après les attentats. (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)