Attentat à Paris : le face-à-face entre le policier et le terroriste

Quelques minutes seulement après le début de l'attaque terroriste survenue dans le quartier de l'Opéra à Paris, samedi 12 mai au soir, la patrouille de Police-secours est intervenue. Au lendemain du drame, France 2 revient sur la réactivité et le sang-froid des policiers.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Sur ces images, le terroriste gisant à terre ; il vient tout juste d'être neutralisé par la police. Un face-à-face qui met fin à l'attaque de l'assaillant. Un homme déterminé, comme le raconte cette jeune fille qui a assisté à la scène : "J'ai vu ce jeune homme, les mains remplies de sang, en train de marcher avec un air très sûr de lui en fait, et c'est là que la police a fait un barrage devant lui, je pensais vraiment qu'il allait s'arrêter, qu'il allait se rendre, mais il a continué à prendre son air très sérieux et a attaqué les policiers". Les policiers somment alors le terroriste de poser son couteau. Ils tentent ensuite de le maitriser à deux reprises avec un Taser.

Aucune formation spécifique

Ce patron de restaurant est à quelques mètres, caché derrière une voiture : "La police a ordonné de baisser les bras, l'arme, ensuite, ils ont donné un coup de Taser, et lui, il était très agressif. Il ne disait rien, je n'ai rien entendu, c'était très rapide, mais il venait chercher la confrontation", témoigne Olivier Woodhead, patron de la brasserie "L'Entente". L'homme se jette alors sur les policiers, l'un d'eux tire à deux reprises, et touche le terroriste. Ce drame vient de prendre fin : il est 20h56, soit exactement neuf minutes après l'appel de détresse reçu par Police-secours. Une efficacité saluée par toute la profession : "Leur formation initiale en école de police, leur vécu de terrain, leur formation continue a permis de faire face à un agresseur au couteau, qui est une situation de légitime défense et qui est parfaitement maitrisée par tous les policiers quand ils sortent de l'école", explique Loïc Travers, du syndicat de police Alliance. Ces policiers n'avaient reçu aucune formation spécifique, contrairement à certains de leurs collègues de Police-secours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une attaque au couteau a été perpétrée samedi 12 mai à Paris, dans le 2e arrondissement.
Une attaque au couteau a été perpétrée samedi 12 mai à Paris, dans le 2e arrondissement. (ANTHONY DEPERRAZ / CROWDSPARK)