Cet article date de plus d'un an.

Armée : des femmes au sein des forces spéciales

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Armée : des femmes au sein des forces spéciales
Article rédigé par
France Télévisions

Les femmes membres des forces spéciales ont intégré ce corps d'élite de l'armée progressivement à partir des années 1990. Deux d'entre elles s'expriment et racontent leur engagement.

Le ton est ferme. Elle rappelle aux commandos comment ouvrir le parachute ventral. Toutes font partie des forces spéciales, il faut donc préserver leur anonymat. Léa, c'est son pseudonyme, est largueur parachutiste. C'est l'une des rares femmes à tenir entre ses mains la vie des soldats d'élite.

Des femmes aux postes clés

"A très haute altitude, je largue, sinon je saute à 3 500 mètres", explique-t-elle. Aujourd'hui, c'est un vol d'entraînement. Mais en opération, ils sont équipés de la même façon. Il faut sauter avec plus de 80 kilos de matériel. Premier largage : des vivres sur une palette. C'est comme cela que les forces sont ravitaillées sur le terrain. Léa contrôle une dernière fois l'équipement des parachutistes. C'est elle qui va donner le départ pour le saut. Les commandos vont s'infiltrer dans les lignes ennemies, de jour comme de nuit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.