11-Novembre : un monument pour les 549 soldats morts en opérations extérieures

Lundi 11 novembre, Emmanuel Macron inaugure un monument en hommage aux soldats tombés hors de la France, édifié au parc André-Citroën à Paris.

FRANCE 3

Le monument était très attendu par les familles de soldats décédés à l'étranger. Emmanuel Macron l'inaugure le 11 novembre. "Un besoin de reconnaissance nationale de leur sacrifice et aussi une façon de rappeler que la France reste en guerre", décrit la journaliste Stéphanie Perez en duplex quelques heures avant l'inauguration. Le monument fait l'objet de tractations depuis huit ans. 549 noms seront gravés dans le marbre. "Le dernier d'entre eux est celui de Ronan Pointeau, ce jeune brigadier tombé au Mali le 2 novembre dernier lors d'une attaque revendiquée par le groupe État islamique", précise la journaliste.

Des soldats portant un cercueil invisible

"Ces soldats sont tombés sur 17 théâtres d'opérations extérieures : le Liban, le Tchad, la Côte d'Ivoire, l'ex-Yougoslavie et bien sûr le Sahel. Ce monument est une sculpture qui représente des soldats qui portent un cercueil invisible, invisible pour marquer l'absence, le vide laissé par ces hommes et ces femmes dans leurs familles", indique Stéphanie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat français dans la région de Gourma, au Mali, le 26 mars 2019.
Un soldat français dans la région de Gourma, au Mali, le 26 mars 2019. (DAPHNE BENOIT / AFP)