Vignobles : les armes anti-grêle

Pour éviter de subir un désastre, certains viticulteurs mettent en place un système pour tenter de repousser les grêlons.

FRANCE 2

La grêle pour détruire des centaines d'hectares de vignes en quelques minutes. Comment faire face à ces intempéries ? Existe-t-il des solutions pour limiter les pertes ? A Yvrac (Gironde), quelques hectares de vignes ont été épargnés par les intempéries. Pour protéger ses vignes, le viticulteur joue à l'apprenti chimiste avant chaque alerte orage.

Plusieurs méthodes

De l'iodure d'argent est mélangé avec du gaz pour être diffusé. "Ce produit, une fois qu'il est dans l'atmosphère, il va attirer de l'eau à lui et va multiplier les grêlons. Il y en aura beaucoup de petits et très peu de gros", explique Jérôme Laduye, technicien de l'Adelfa (études et prévention grêle). L'investissement est important. Il faut compter 2 000 euros pour l'installation de la cheminée et 1 000 euros de produits chaque année. Pour protéger leurs vignes, d'autres préfèrent étendre des filets autour de leurs grappes. Cela coûte 32 000 euros par hectare pour 15 ans. Ce dispositif permettrait de diviser par dix les impacts de la grêle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vignoble de Macau en Gironde, le 26 mai 2018.
Vignoble de Macau en Gironde, le 26 mai 2018. (GEORGES GOBET / AFP)