VIDEO. Gavage, canetons asphyxiés… L214 épingle les pratiques de production du foie gras

C'est l'un des plats les plus populaires des fêtes. Mais à travers ces images, L214 veut dénoncer une pratique si controversée que de nombreux pays l'ont interdite. Voilà pourquoi le foie gras fait de nouveau polémique...

BRUT

Produit phare des fêtes de fin d'année, le foie gras plaît autant qu'il dérange. Avec 18 986 tonnes mises sur le marché en 2018, la France est de loin le premier producteur mondial. Et ce, notamment, en raison des gouvernements de plus en plus nombreux à interdire le gavage. Depuis 1998, une directive de l'Union européenne s'oppose en effet à cette pratique mais cinq pays membres, ayant leur propre législation, continuent malgré tout cette production, dont la France.

Un élevage médaillé d'or épinglé

Opposée à cette industrie, l'association L214 a enquêté entre octobre et novembre 2019, au Domaine de La Peyrouse, un élevage français qui a obtenu la médaille d'or du Concours Général Agricole. En France, seuls les canards mâles sont gavés. Mais sur ces images, on peut voir des canetons femelles jetés dans un bac en attendant de mourir de faim, d'asphyxie ou d'être écrasés sous le poids des autres. Les mâles ont, eux, les becs brûlés pour éviter le picage. Après 13 à 14 semaines d'élevage avec un accès extérieur, les canards sont déplacés dans des cages en intérieur où ils sont gavés à l'aide d'une pompe pneumatique. Le fait de les alimenter de force rend les animaux malades, provoquant halètements, diarrhées et augmentant la mortalité. Après 10 à 15 jours de gavage, les animaux sont saignés. 

En 2018 en France, 30 millions de canards ont été tués pour produire du foie gras.

VIDEO. Gavage, canetons asphyxiés… L214 épingle les pratiques de production du foie gras
VIDEO. Gavage, canetons asphyxiés… L214 épingle les pratiques de production du foie gras (BRUT)