VIDEO. Emmaüs Lescar-Pau, un village autonome au service de sa communauté

Depuis 1982, une véritable vie de village s’est mise en place dans cette communauté Emmaüs du sud ouest de la France.

Voir la vidéo
BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un village anticapitaliste, quasi autosuffisant et respectueux de l’environnement. Voici ce que propose le village Emmaüs de Lescar-Pau, situé dans le sud ouest de la France. Depuis 1982, la plus grande communauté Emmaüs de France évolue comme un véritable village indépendant, en marge de la société. Celui-ci possède son propre maraîcher, sa propre ferme ou encore son propre atelier apicole. En 36 ans, ce sont également 70 maisons qui ont été construites et près de 130 "compagnons d’Emmaüs" qui se sont installés au sein du village et vivent désormais pour la communauté. "Ce n’est pas comme si on travaillait pour un grand groupe où l’argent va aux actionnaires", explique Marzena, une habitante du village. "Chez nous, tout est réparti pour les besoins du village."

Développer des rencontres

Pourtant le village est bien loin de vivre en autarcie, comme en témoigne Germain, le responsable du village : "Ce n’est pas en se repliant sur nous-mêmes que l’on va se libérer de nos problématiques, au contraire, par la rencontre, par l’échange, on arrive à grandir, on arrive à se retrouver et on a cherché des moyens pour développer des rencontres." Ainsi, le village accueille, en moyenne, 1750 visiteurs quotidiens qui peuvent venir acheter de nombreux produits naturels fabriqués par les producteurs bio de la région, manger au bar/restaurant ou visiter la ferme du village. Fort de son succès, le village de Lescar-Pau est aujourd’hui autonome financièrement. Il a un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros par an et n’a besoin d’aucune subvention.

Depuis 1982, une véritable vie de village s’est mise en place dans cette communauté Emmaüs du sud ouest de la France.
Depuis 1982, une véritable vie de village s’est mise en place dans cette communauté Emmaüs du sud ouest de la France. (BRUT)