13h15, France 2

VIDEO. 13h15. Agriculture : "Les paysans ne sont pas là pour engraisser un système"

Jean-Christophe Bady est encore en conversion entre agriculture conventionnelle et agro-écologie. Ce changement dure cinq ans et se fait sans l'aide des pouvoirs publics, alors que ce modèle agricole est durable… Extrait de "13h15 le dimanche".

Jean-Christophe Bady plante désormais son blé ancien dans des champs où prolifèrent le trèfle, le chardon et la luzerne, signes d'une terre vivante, exempte depuis trois ans de produits chimiques. Il est encore en conversion entre agriculture conventionnelle et agro-écologie. Ce changement dure en moyenne cinq ans pour retrouver de bons rendements et des comptes équilibrés.

Il a opéré cette mutation à ses frais, sans l'aide de l'Etat : "Et je pratique  une agriculture qui n'émet pas de gaz à effet de serre, dit-il. Je stocke le carbone, filtre l'eau, ne bouche plus les fossés… et je n'ai pas un centime. Au contraire, ça me coûte !"

"Un ministre qui parle d'agro-écologie… C'est très bien !"

Sait-il pourquoi les pouvoirs publics n'aident pas les agriculteurs comme lui ? "Cette agriculture est autonome. Elle ne coûte rien à l'agriculteur, alors que l'agriculture conventionnelle vend des produits phytosanitaires, de l'engrais, du pétrole, des machines agricoles… Il y a toute une économie derrière…"

"Cette agriculture fait vivre beaucoup de monde. Le jour où on aura compris que les paysans sont là pour nourrir les gens et pas pour engraisser un système, on aura fait un grand pas. Il faut espérer que ça bouge. Et pour une fois qu'on a un ministre qui parle d'agro-écologie… Des mots qu'on n'avait jamais entendus… C'est très bien ! Et que ça continue…"

( CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)