Vacances : un séjour à la ferme en woofing

Profiter du gîte et du couvert au cœur d'une exploitation agricole en échange d'un coup de main à la maison ou dans les champs : c'est qu'on appelle le woofing. Une pratique qui séduit dans le monde entier, y compris en Bourgogne, à Avosnes.

FRANCE 3

Le français n'est pas leur langue maternelle, mais elles comprennent tout. Zsofia et Anna sont originaires de Budapest, en Hongrie. Mère et file ont choisi le woofing pour des vacances actives dans le verger. "Il y a des travaux dans le potager. C'est une bonne pratique pour moi dans la langue", explique Zsofia.

Entraide et convivialité

Anna, elle, n'en est pas à son premier séjour. Le woofing, c'est aussi l'occasion de gagner en expérience et de renforcer son CV. "J'aime bien la nature, je suis horticultrice. Je voudrais pratiquer mon métier, la langue aussi. L'agriculture biologique m'intéresse beaucoup", assure-t-elle. Agnès est la propriétaire des lieux. Cette passionnée aime partager ses connaissances et faire découvrir son activité. Après l'effort, un verre de sirop de cassis maison pour Zsofia et Anna, qui rentreront en Hongrie dans un mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Zsofia et Anna, deux Hongroises, pratiquent le woofing en Bourgogne.
Zsofia et Anna, deux Hongroises, pratiquent le woofing en Bourgogne. (FRANCE 3)