Un écologiste à Matignon "ça aurait de la gueule", estime Nicolas Hulot, qui prône aussi que l'agriculture soit "sous la tutelle du ministère de l'Écologie"

L'ancien ministre souhaite "une architecture gouvernementale" pour permette de réussir une transition "digne de ce nom". Pour autant, il refuse la mission.

Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier
Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le remaniement du gouvernement va avoir lieu dans les jours qui viennent. Un écologiste à Matignon "ça aurait de la gueule", a déclaré jeudi 2 juillet sur franceinfo Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique. Mais Nicolas Hulot lui n'ira pas.

Enlevez moi de ce casting ! J'ai donné.Nicolas Hulotà franceinfo

"Je souhaite qu'il n'y ait pas simplement un casting avec un homme et une femme symbolique et qu'il y ait une feuille de route commune, une architecture gouvernementale qui permette de mettre en œuvre une transition digne de ce nom", a-t-il expliqué. 

Il faut "qu'on ait un ministère de l'Écologie et de l'Agriculture conjoint, qu'il ne soit pas sous la tutelle de Bercy. C'est à l'organisation gouvernementale que je verrai si on est en capacité ou pas de mettre en œuvre une transition". "Si l'agriculture - ce n'est pas une manière de stigmatiser l'agriculture, loin de là, au contraire, c'est justement la faire rentrer dans la modernité - pouvait être sous la tutelle du ministère de l'EÉcologie, voilà déjà un bon signal", a proposé Nicolas Hulot.