Transports : un carburant issu de la vigne

À l'heure où le prix des carburants est au cœur de l'actualité, en Gironde, une distillerie valorise les déchets issus de la vigne pour en faire un carburant propre.

Voir la vidéo
FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des pépins, des peaux de raisins, des fonds de cuves... Chaque année, 10 000 viticulteurs de Gironde viennent recycler le marc issu de la vinification après les vendanges. Une dépollution obligatoire pour des déchets qui valent de l'or. Tout sera trié puis recyclé pour faire sortir 5 millions de litres d'alcool à 95 degrés de cette distillerie. Cette année, cette coopérative va investir pour produire de l'ED95, du bioéthanol pour poids lourds. Un carburant vert testé actuellement en Nouvelle-Aquitaine par une dizaine d'autocars et de camions.

Un carburant testé depuis des décennies en Suède

Le bioéthanol est 20% moins cher que le diesel et malgré une consommation supérieure de près de 60%, le bilan reste positif. Homologué depuis seulement deux ans en France, ce carburant est utilisé depuis des décennies en Suède. La région Nouvelle-Aquitaine a déjà commandé neuf autocars.

Le JT
Les autres sujets du JT
INFOGRAPHIE. Réchauffement climatique : les vendanges ont lieu 15 jours plus tôt qu\'il y a 40 ans.
INFOGRAPHIE. Réchauffement climatique : les vendanges ont lieu 15 jours plus tôt qu'il y a 40 ans. (PHILIPPE ROY / AFP)