Stéphane Le Foll : "Je n'ai pas de moyens de pression directe sur Lactalis"

Invité de franceinfo lundi matin, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a déclaré : "Je n'ai pas de moyens de pression directe sur Lactalis. Le patron de Lactalis, on ne le voit jamais, je ne l'ai jamais vu, je n'ai pas son portable".

Stéphane Le Foll invité de France Info
Stéphane Le Foll invité de France Info (JEAN-FRANÇOIS ACHILLI / FRANCE-INFO)

La crise laitière se poursuit, les producteurs de lait annoncent des actions ce lundi dans toute la France. Les Jeunes Agriculteurs attendent de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, qu'il s'investisse plus dans ce conflit. "Ma ligne est toujours la même. C'est de faire en sorte que là où j'ai des responsabilités, là où le droit me donne des possibilités d'agir, j'agis", a répondu Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, lundi matin sur franceinfo.

J'ai dit qu'on était prêt à aider mais je n'ai pas de moyen de pressionStéphane Le Foll Ministre de l'Agriculture

"Dans le cadre de cette économie, aujourd'hui, je n'ai pas directement de moyens de pression sur Lactalis. Le vrai problème c'est est-ce qu'on négocie avec Lactalis ou Est-ce qu'on prend le problème du lait de manière global. Lactalis, cette grande entreprise, première mondiale, est celle qui paye le litre de lait au producteur le moins cher de toutes les laiteries de France. Ce n'est pas acceptable", a rappelé Stéphane Le Foll. "J'ai dit qu'on était prêt à aider. Mais je n'ai pas de moyens de pression directe."

 Les agriculteurs demandent à Stéphane Le Foll de contacter le patron de Lactalis. "On ne le voit jamais. Je ne l'ai vu, je n'ai pas son portable. M. Besnier est un PDG d'une entreprise, dont je le répète, je n'ai pas le numéro de téléphone direct. M. Besnier jamais, ni ne m'a demandé de rendez-vous, ni ne m'a demandé un contact, ni a souhaité me rencontrer."

"Je n'ai pas de moyen de pression sur Lactalis" Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture sur franceinfo
--'--
--'--

Lundi matin, Yohann Barbe, administrateur des Jeunes Agriculteurs chargé du dossier lait et producteurs de lait, a estimé sur franceinfo qu'il faut "qu'il [Stéphane Le Foll-ndlr] s'implique un peu plus. Nous attendons qu'il fasse la pression qu'il peut. Il doit appeler Lactalis tous les jours. Il faut faire un prix rémunérateur", a réagi Yohann Barbe.