Solidarité : une association au chevet des agriculteurs en difficulté

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Solidarité : une association au chevet des agriculteurs en difficulté
France 2
Article rédigé par
J.Van Hove, F.Bohn, E.Brouillard, P.Goldmann, M.Peret - France 2
France Télévisions

Les agriculteurs cultivent à la fois leurs champs, tout en élevant leurs bêtes et gérant leur exploitation. Certains se laissent dépasser et se retrouvent surendettés. Une association leur offre conseil et accompagnement.  

La vie d’agriculteur n’est pas rose tous les jours. Il y a sept ans, Maxime Pardon, au bord du dépôt de bilan, épuisé et surendetté, a failli tout abandonner. "Quand on est on fond du trou, on a du mal à se relever, confie l’éleveur de bovins et d’ovins. J’étais [à échéance] du terme par la banque, donc ça vous oblige à rembourser tous les emprunts du jour au lendemain (…). C’est impossible de trouver d’autres solutions que de finir en redressement judiciaire et demander de l’aide." Seul, il n’avait ni la force, ni les compétences, et a fait appel à l’association Solidarités Paysans (Loire).  

Une note d’espoir 

Depuis 2014, deux bénévoles l’accompagnent dans la gestion de son exploitation. Ils font un point chaque mois par téléphone. Lui-même ancien agriculteur, Bernard Beauchamp l’a aidé à finaliser son passage au bio. "Il était jeune, il avait un manque d’expérience et en agriculture, ça ne pardonne pas", commente le bénévole. Maxime a accepté de parler de ses problèmes financiers, et ils ont trouvé des solutions pas à pas. Il a également été aidé par Jean-Luc Rouchon, ancien cadre au Crédit Agricole et bénévole chez Solidarité Paysans, et a obtenu un étalement de sa dette sur 14 ans. Le jeune éleveur gagne aujourd’hui 1 000 euros par mois ; une note d’espoir. Depuis presque dix ans, le binôme de bénévoles a accompagné une dizaine d’agriculteurs dans le département de la Loire.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.