Sécheresse : les agriculteurs demandent de l'aide

En France, 75 départements vont déposer un dossier de reconnaissance de calamité agricole. Ils ont jusqu'à lundi 12 novembre au soir pour le faire. Des agriculteurs sont inquiets, car tous ne pourront pas être indemnisés. 

FRANCE 2

La sécheresse a ravagé pendant plusieurs mois les cultures françaises. Un manque d'eau, qui devrait bientôt être reconnu comme calamité agricole dans certains départements. Lundi 12 novembre, dans le village d'Hotonnes (Ain), la pluie est de retour, mais cet élevage bovin subit encore les conséquences de la sécheresse. La récolte de fourrage est insuffisante cette année. L'Ain fait partie des départements éligibles à la reconnaissance de calamité agricole.

La sécheresse aurait coûté entre 250 et 300 millions d'euros

Pascal Brunet, éleveur bovin à Verneuil-Moustiers (Haute-Vienne), ne pourra pas déposer de dossier d'indemnisation. Son département n'a pas été assez touché par la sécheresse. Selon lui, chaque agriculteur devrait pouvoir déposer un dossier. "Je demande à nos administrations qui instruisent nos dossiers de calamité agricole de venir sur le terrain, qu'ils prennent leurs bottes et qu'ils viennent voir ce qu'on vit chaque jour", explique-t-il. La FNSEA estime que la sécheresse aurait coûté entre 250 et 300 millions d'euros aux agriculteurs français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de maïs victime de la sécheresse en septembre 2005, en Poitou-Charentes.
Un champ de maïs victime de la sécheresse en septembre 2005, en Poitou-Charentes. (DERRICK CEYRAC / AFP)