Sécheresse : l'Allier à court d'eau

Dans certaines régions, la canicule a provoqué une sécheresse jusqu'alors inconnue. Dans l'Allier, c'est même du jamais vu depuis 60 ans. Alors, comment y faire face ?

Dans l'Allier, les pêcheurs restent à quai. Cette année, la sécheresse est telle que le cours d'eau est à sec. Il est possible de marcher dans le lit du cours d'eau. "Donc là on est dans le lit : aujourd'hui on a un petit filet d'eau qui coule sur une berge. Ça continue de baisser étant donné qu'il, n'y a aucune précipitation significative depuis un mois dans la région", déplore Mickael Lelièvre, professionnel de la pêche. À l'été 2016, le cours d'eau était pourtant plein. Dès lors, faute d'oxygène, les poissons meurent. L'Allier est en alerte rouge sécheresse.

Les agriculteurs durement touchés

Dans ce département rural, les agriculteurs sont les plus touchés. Ils doivent acheter des cuves d'eau auprès du syndicat des eaux. La nourriture manque aussi puisque l'herbe donne moins de foin. Un éleveur a dû vendre 50 vaches soit 5 % du troupeau, il ne pouvait plus les nourrir. "À court terme, c'est bien de vendre des animaux. Mais à long terme, c'est aller dans le mur", avoue Frédéric Blanchonnet, agriculteur. Dans le Cher voisin, le canal n'est plus alimenté par la rivière. La principale activité touristique est à l'arrêt et la navigation n'est plus possible. Les villages doivent faire des choix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tracteur dans un champ à Lude, dans la Sarthe, le 8 août 2018.
Un tracteur dans un champ à Lude, dans la Sarthe, le 8 août 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)